Image de Kelly Sikkema

Institut d'études avancées de Paris

1999 : la France dans la tempête.
Gérer la crise et reconstruire

Le mercredi 1er juin 2022 à 18h

Présentation

Les deux tempêtes extrêmement puissantes qui ont touché sur plusieurs jours consécutifs la France fin décembre 1999, ont causé la mort d’une centaine de personnes et plusieurs milliards de dollars de dommages matériels. Ce sont 1,4 millions de foyers qui furent coupés d’électricité et de chauffage. Des mesures d’urgence inédites ont dû être adoptées : coordination des services publics, mobilisation de personnel retraités, organisation des populations sinistrées. Au-delà, l’expérience de cette crise a permis au réseau électrique français, en concertation avec les décideurs politiques, de mettre en place de bonnes pratiques et de gagner en réactivité, avec la création de brigades d’intervention rapide, mais aussi de nouveaux efforts de prévision ou l’enfouissement des lignes. Aujourd’hui, face à la recrudescence d’épisodes extrêmes que laisse craindre le dérèglement climatique, sommes-nous prêts à affronter des situations similaires ?

Les intervenant·e·s
Jeandron2_edited_edited.jpg

Claude Jeandron

Ingénieur, ancien directeur de la cellule de crise d'EDF.

Ingénieur de formation, Claude Jeandron a fait l’essentiel de sa carrière dans l’énergie et l’environnement, à EDF. Il a notamment occupé la fonction de directeur de centrales nucléaires. Lors de la tempête de 1999, alors directeur délégué à la sûreté nucléaire à la direction du parc nucléaire français d’EDF, il prend la direction de la cellule de crise mobilisée pour faire face aux nombreuses destructions de réseaux électriques et gérer la situation à la centrale nucléaire du Blayais (Gironde) partiellement inondée lors de cet épisode. Il a plus tard exercé cette même fonction dans d’autres situations (tempêtes, canicules, H1N1,..) et lors des nombreux exercices réalisés en commun avec les autorités. Actuellement retraité, il est président d’honneur de l’association Sauvons le Climat.

LAHLOU_Saadi.jpg

Saadi Lahlou

Directeur de l'IEA de Paris

Saadi Lahlou a une formation multi-disciplinaire (statisticien économiste, biologie humaine, HDR Psychologie). Il a dirigé plusieurs laboratoires de recherche, et siégé au Comité d’évaluation du Commissariat Général du Plan. Après plusieurs années passées à la R&D d’EDF, il est depuis 2009 Chair in Social Psychology à la London School of Economics and Political Science, et depuis 2018, directeur de l’IEA de Paris. Après la tempête de 1999, il a mis en place la cellule d’urgence d’EDF dans le Périgord.

Revoir la rencontre
Documents complémentaires

Téléchargez la note de synthèse

de la rencontre.